You are currently browsing the monthly archive for mai 2007.

Publicités

Dimanche soir, j’étais invitée à suivre la soirée présidentielle du second tour sur l’Ile Verte des Humains Associés, sise sur Second Life (le monde persistant en 3D), via mon avatar.

Soirée élections présidentielles 2e tour sur l'Ile Verte, en direct de France 24, avec les Humains Associés

annonce Nicolas Sarkozy président

Natacha à France 24 pour une liaison en direct sur l'Ile verte

Nous étions ainsi, dans le bel amphi en suspansion dans l’air, une vingtaine de « slifers » à suivre et commenter en direct la diffusion en video-live de la soirée électorale vue par la jeune chaîne chaîne France 24.

Plusieurs blogueurs francophones, dont l’équipe de Mémoire Vive, étaient invités par France 24 pour commenter les résultats et discours de l’élection présidentielle, et bloguer et videopodcaster en direct. Nous pouvions aussi interagir avec eux en temps réel.

Belle expérience et en plus, c’était une première…mondiale ! 🙂

-à propos de la soirée sur Mémoire Vive et sur le blog des Humains Associés

-d’autres photos dans

tico-tico, par Maestro Baremboim et le Philarmoniker aujourd’hui

Le prestigieux Orchestre de la Philarmonie de Berlin, (le Berliner Philharmoniker) a annoncé le 1er Mai qu’à l’occasion de son 125e anniversaire, elle voulait faire la lumière sur son attitude durant la période nazi.« La lumière sur l’histoire de l’Orchestre philharmonique pendant le nazisme n’est pas vraiment faite », a souligné à l’AFP la directrice exécutive, l’Américaine Pamela Rosenberg. Un livre sur la vie de l’Orchestre et de son chef pendant la période 1933-1945 sera publié, et il est prévu aussi une exposition et un film transmis sur une chaîne publique.

Un de ses chefs mythiques, Willem Furtwängler, dirigea l’orchestre entre 1922 et 1945, puis de 1952 jusqu’à sa mort en 1954. « Resté en Allemagne après 1933, alors que beaucoup d’opposants choisirent l’exil, Furtwängler se laissa utiliser comme outil de propagande par le régime hitlérien, tout en aidant des musiciens juifs. Après la guerre, son attitude trop ambiguë lui valut d’être inquiété par les autorités d’occupation. Il se défendit en invoquant une foi inébranlable en la grandeur de l’art allemand, la supériorité de l’esprit et sa conviction de sauver, par une résistance intérieure, l’âme de la nation et sa dignité. Bien que blanchi par la justice américaine après une procédure éprouvante, Wilhelm Furtwängler vit sa réputation durablement ternie. » (source ici)

furtmenuhin1947b.jpgAprès-guerre 1947, Furtwängler et Menuhin en concert.

Au début des années 50, en signe de réconciliation, le violoniste prodige Yehudi Menuhin collabora avec Furtwängler et son orchestre, notamment avec un exceptionnel enregistrement du Concerto pour violon de Beethoven.
(bientôt un extrait ici)

« Non l’Allemagne de Furtwängler n’était pas la fausse Allemagne d’Hitler, mais celle de Bach et de Beethoven, celle de Goethe et de Schiller, de Heine et d’Hölderlin, celle que j’avais connue et voulais retrouver. Ni héros, ni martyr, Furtwängler, en restant sur place, n’avait pas commis d’autre crime que celui d’espérer sauver ce qui pouvait l’être, de surestimer les pouvoirs de la musique. Les médecins avaient continué à soigner les malades, il avait continué à faire de la musique qu’en homme et artiste intègre il croyait mieux servir en demeurant en Allemagne. Naïf peut-être, mais propre. Combien il dut se sentir humilié par ce régime qui avait rabaissé l’art à n’être plus qu’un instrument de sa politique criminelle !  » Yehudi Menuhin.

en complément :

– un un historique du Berliner Philarmoniker et de ses chefs prestigieux depuis sa naissance en 1882.

Taking Sides (« A tord ou à raison »-2002), un film du réalisateur hongrois Istvan Szabo : Berlin 1946, un américain est chargé d’enquêter sur les rapports entretenus par Furtwängler avec les dirigeants du parti nazi pendant et avant la deuxième guerre mondiale.

-un dossier issu de l’exposition « Le IIIe Reich et la musique » présentée en 2005 à la Cité de la Musique de Paris.

-un film de propagande nazi avec un extrait des Maîtres Chanteurs de Wagner par le Berliner Philarmoniker et Willem Furtwängler en 1942. Les visages des hommes et femmes auditeurs sont marqués et graves, recueillis dans la musique.

libpicasjpg.jpg Six mois après l’arrestation de Kareem Amer, Reporters sans frontières lance une pétition pour demander la libération du blogueur et de son confrère, Abdul-Moneim Mahmoud. Dans ce texte, que les internautes sont appelés à signer en ligne, l’organisation demande aux responsables du Forum sur la gouvernance d’Internet (IGF), conférence organisée sous l’égide de l’ONU, de refuser que l’Egypte soit l’hôte de cet événement, en 2008, si les deux blogueurs ne sont pas relâchés.

POUR SIGNER LA PETITION : RSF

Le texte de la pétition :

“Nous demandons la libération d’Abdel Kareem Nabil Suleiman (Kareem Amer) et d’Abdul-Moneim Mahmoud, emprisonnés pour avoir exprimé leurs opinions sur Internet. Nous appelons les organisateurs du Forum sur la gouvernance d’Internet à intervenir en faveur de ces deux blogueurs auprès des autorités égyptiennes. Il serait inacceptable qu’un sommet onusien sur l’avenir d’Internet se tienne dans un pays qui emprisonne des blogueurs.”

Cette pétition sera envoyée, le 6 novembre 2007, soit un an après l’arrestation de Kareem Amer, au président égyptien Hosni Moubarak, au coordinateur exécutif de l’IGF, Markus Kummer, ainsi qu’au secrétaire général des Nations unies, Ban Ki-moon.

Kareem Amer

Abdel Kareem Nabil Suleiman, plus connu sous le nom de plume Kareem Amer, a été arrêté, le 6 novembre 2006, pour des articles publiés sur son blog . Il dénonçait régulièrement les dérives autoritaires du gouvernement de Hosni Moubarak et critiquait les plus hautes institutions religieuses du pays, en particulier l’université sunnite Al-Azhar, dans laquelle il étudiait le droit. Le blogueur a été condamné, le 22 février 2007, à trois ans de prison pour avoir « incité à la haine de l’islam » et à un an pour avoir « insulté » le président égyptien. La sentence a été confirmée en appel le 12 mars.

Abduleft-Moneim Mahmoud

Abduleft-Moneim Mahmoud, responsable du blog Ana Ikhwan, a été arrêté le 14 avril 2007. Il est officiellement accusé d’appartenance à une « organisation illégale », les Frères musulmans, mais sa détention semble en réalité liée aux textes et photos qu’il publie en ligne et à son travail de dénonciation des tortures commises par les services de sécurité.

Actuellement, 65 blogueurs sont détenus dans le monde. La liste des cyberdissidents par pays sur RSF.

-j’ai repris la bannière que Fred de Mai a créé pour soutenir cette action, avec une trentaine de blogueurs dans le rôle des prisonniers.

-La liste des premiers signataires

néthique.info

Nethique.info

mon twitter

Humanews

6 Milliards d’Autres

Flickr Photos

a

changement-climatique.fr

Changement-climatique.fr
Recommandé par des Influenceurs

Sauvez le Darfour

Sauver le Darfour
Recommandé par des Influenceurs

wifipicnic 5.0

Wifipicnic 5.0 (le 14 avril 2007)
Recommandé par des Influenceurs

Pour liberté de bloguer

Pour la liberté de bloguer
Recommandé par des Influenceurs

amnesty.fr

<embed src="http://playingforchange.com/player/widget.swf"
Publicités