You are currently browsing the tag archive for the ‘forêt amazonnienne’ tag.

arc en ciel sur forêt amazonniennephoto : YannArthus Bertrand

Un extrait du Discours du Président Correa à l’Assemblée des Nations Unies (le 24 septembre 2007)- Dialogue de haut niveau sur le changement climatique de la 62ème assemblée générale des Nations Unies.

« (…)L’initiative du gouvernement équatorien de maintenir le pétrole du champ pétrolier ITT dans le sous-sol, – réserve qui se trouve dans une zone écologique hautement sensible appelée Yasuní -, signifie l’engagement de ne pas exploiter les près de 920 millions de barils de pétrole et, de cette façon, de conserver une des régions renfermant la plus grande biodiversité du monde.(…)

Le modèle Yasuní-ITT, impulsé par le gouvernement équatorien, évitera l’émission de 111 millions de tonnes de carbone provenant de la combustion du pétrole. Le coût d’opportunité pour l’Equateur de ne pas exploiter le pétrole est d’au moins 10 à 15 dollars par baril. Cependant, l’Equateur demande au reste de l’Humanité une contribution de seulement 5 dollars par baril, pour conserver la biodiversité, protéger les peuples indigènes en isolement volontaire qui habitent là-bas et éviter les émissions de dioxyde de carbone. Le total de la compensation sollicitée auprès du reste de l’Humanité est d’environ 4,6 milliards de dollars. Cela serait un extraordinaire exemple d’action collective mondiale pour réduire le réchauffement global, pour le bénéfice de toute la planète.(…)

En plus du soutien technique et économique, la proposition équatorienne cherche à transformer les vieilles conceptions de l’économie et le concept de valeur. Dans le système de marché l’unique valeur possible est la valeur de change, le prix. Le projet Yasuní-ITT se base surtout sur la reconnaissance des valeurs d’usage et de service, des valeurs non financières de la sécurité environnementale et du maintien de la diversité planétaire. Il s’agit d’inaugurer une nouvelle logique économique pour le XXIème siècle, dans lequel on compenserait la génération de valeur, et pas seulement la génération de marchandises.

Pour la première fois un pays pétrolier, l’Equateur, où un tiers des ressources de l’Etat dépend de l’exploitation de cette ressource, renonce à ces revenus pour le bien-être de toute l’humanité et invite le monde à se joindre à cet effort à travers une juste compensation, pour qu’ensemble nous asseyions les bases d’une civilisation plus humaine et plus juste. »

Selon des études scientifiques, le Parc Yasuní, situé dans la région amazonienne équatorienne, dans les provinces d’Orellana et Pastaza, est la region de plus grande diversité biologique du monde.

le site d’Amazonia por la vida.org
un dossier d’oilwatch.org

Publicités

néthique.info

Nethique.info

mon twitter

Humanews

6 Milliards d’Autres

Flickr Photos

a

changement-climatique.fr

Changement-climatique.fr
Recommandé par des Influenceurs

Sauvez le Darfour

Sauver le Darfour
Recommandé par des Influenceurs

wifipicnic 5.0

Wifipicnic 5.0 (le 14 avril 2007)
Recommandé par des Influenceurs

Pour liberté de bloguer

Pour la liberté de bloguer
Recommandé par des Influenceurs

amnesty.fr

<embed src="http://playingforchange.com/player/widget.swf"
Publicités